Mon parcours

Régente en arts plastiques, j’ai ensuite découvert et exploré la gravure.
De la gravure à la sculpture, pendant 15 ans, j’ai pu me consacrer pleinement à mon travail artistique.
C’était une chance sur le plan créatif, mais aussi une pratique solitaire et appauvrissante sur le plan social.
Seule dans mon atelier, l’absence d’échanges et de rencontres me frustrait de la nécessaire dimension de partage. 
J’ai donc développé des ateliers de découverte artistique. J’y travaillais avec des enfants et des adolescents de toutes origines sociales et culturelles, souvent en difficulté d’apprentissage et/ou souffrant de troubles psychologiques.
J’avais le sentiment de pouvoir les aider davantage, mais faire sans savoir, c’était prendre le risque de mal faire.
Je me suis donc formée à l’art thérapie que je pratique depuis une quinzaine d’années, tant avec les adultes qu’avec les enfants.
Au cours de ces études, j’ai découvert le Champ d’Argile, d’abord à titre personnel -la méthode du champ d’argile est un outil puissant de connaissance et de compréhension de soi-même- et ensuite en suivant des formations pour le rendre encore plus accessible à tous.

Née à Bruges le 13.05.1960

Formations

1998
Régendat en arts plastiques
1990 à 2000
Gravure : Ecole 75, RHOK, La Cambre: BruxellesAcademia Urbino: Italie
2008
Formation à l’art thérapie – centre Rhapsodie
2012
Formation au Champ d'Argile avec Bénédicte de Nazelle

À propos

L’art de Bénédicte est une thérapie. Il permet de faire remonter à la surface de la conscience ce qu’il y a de plus intime en chacun de nous. Il nous parle de notre rapport à la matrice originelle et nous rappelle que notre condition est solitaire, en rupture de lien, en besoin de communion, en quête de relation. Je n’ai donc pas été étonné lorsque Bénédicte m’a confié avoir choisi de pratiquer en tant qu’art-thérapeute. Comme tous ceux qui peuvent aider à la guérison, elle puise dans ses propres failles, au sein de sa propre souffrance, la force qui permet d’exister, de créer et de s’accomplir. Son œuvre témoigne de cette cohérence.

 

Thierry Janssen
Extrait de la préface de:
« La création du monde de Bénédicte van Caloen »